L’histoire de la photographie japonaise – Essentiel après Paris Photo Japon

history of japanese photography

Le livre est le fruit de six ans de recherche par des commissaires d’exposition et chercheurs japonais et américains sous la direction d’Anne Wilkers Tucker, commissaire au Museum of Fine Arts à Houston. C’est certainement le livre le plus dense et le plus complet sur la photographie japonaise qui soit, allant des années 1848 aux années 2000.

C’est KINOSHITA Naoyuki, professeur à l’Université de Tokyo qui écrit le chapître consacré aux débuts de la photographie au Japon avec UENO hikoma,SHIMOOKA Renjo, Felice Beato, Baron Raimund von Stillfried et Kimbei.
KANEKO Ryuichi du Tokyo Metropolitan Museum parle de l’art photographique japonais et du pictorialisme au début du 20ième siècle avec les photographes, les frères Fukuhara, créateurs de Shiseido.
Takeba Joe parle du surréalisme et de l’avant garde des années 30 à fin 1945 avec les photographes Nakayama Iwata et Kimura Ihee.
Kaneko Ryuichi débat de la photographie documentaire avec KIMURA Ihee, HAMAYA Hiroshi, DOMON Ken, KUWABARA Kineo, and NATORI Yonosuke.
Puis c’est au tour de IIZAWA Kotaro d’aborder en 52 pages les photographes japonais les plus reconnus de l’après-guerre :
UEDA Shoji, HAYASHI Tadahiko, NAGANO Shigeichi, TOMATSU Shomei, NARAHARA Ikko, ISHIMOTO Yasuhiro, HOSOE Eikoh, SHINOYAMA Kishin, TATSUKI Yoshihiro, YOKOSUKA Noriaki, MORIYAMA daido …
en choississant pour les illustrer parmi leurs photographies les plus représentatives :
HAYASHI Tadahiko’s Dazai Osamu (1946), HAMAYA Hiroshi’s Woman planting rice (1955), TOKIWA Toyoko’s Prostitute, Yokohama (1955), OTSUJI Kiyoji’s Object, Atelier of Abe Nobuya, Tokyo (1953), HOSOE Eikoh’s Ordeal by Roses, No. 32 (1961), TOMATSU Shomei’s Beer bottle after the atomic-bomb explosion (1961), MORIYAMA Daido’s Stray Dog (1971), ARAKI Nobuyoshi’s Sentimental Journey (1971), FUKASE Masahisa’s Ravens (1977)….
Dana Friis-Hansen commissaire à l’Austin Art museum parle des vingt dernières années, des photographes majeurs ainsi que des artistes émergents :
SHIBATA Toshio, HATAKEYAMA Naoya, KANEMURA Osamu, MIYAMOTO Ryuji, SATO Tokihiro, HOMMA Takashi, SUZUKI Risaku, SUGIMOTO Hiroshi, NAGASHIMA Yurie, ISHIUCHI Miyako, KON Michiko, MORIMURA Yasumasa, HIRAKAWA Noritoshi, YANAGI Miwa, HIROMIX …. NINAGAWA Mika et YONEDA Tomoko, présentés dans le statement de Paris Photo.
Les annexes sont très riches ( bios des photographes, ressources au Japon, magazines photographiques japonais …) et la qualité d’impression est excellente.

Cette bible présente 356 photographies ( 405 pages, texte en anglais ) et pèse près de 3 kilos !


Laisser un commentaire